Égypte / Gaza

MISSION MÉDICO-PSYCHOLOGIQUE ET DE SOLIDARITÉ A GAZA

Le Caire – février 2009 – Mission au Caire à la demande de la CCIPPP 34, avec l’aval du Ministère Français des Affaires Étrangères pour évaluer quelle aide apporter à la population civile de Gaza.

Communiqué :

Cette mission est composée en majorité de montpelliéraines et montpelliérains et de nos voisins nîmois, membres de PSM, CMF, PARASOL et CCIPPP. Elle est très représentative des nouvelles couches et courants de la population française, des jeunes, qui se sont levés pour s’opposer à l’attaque israélienne contre la bande de Gaza et dont l’engagement est profond et réfléchi. Elle est également composée de médecins et psychologues cliniciens spécialisés dans le psychotraumatisme, ainsi que de spécialistes vidéo et multimédia.

La 147è mission du CCIPPP a un triple objectif :

1 – Témoigner notre solidarité face à l’agression barbare dont la population de la bande de Gaza est victime. S’informer : enquêter, questionner, comprendre, filmer, photographier en vue de témoigner au retour de ce que nous aurons vu, entendu, compris.

2 – Évaluer à partir des rencontres avec les spécialistes palestiniens les éventuels besoins et attentes en matière médicale et surtout psychologique (traitement du psychotraumatisme enfants et adultes), afin de concevoir une éventuelle intervention sous responsabilité palestinienne de spécialistes français médecins, psychiatres et psychologues cliniciens.

3 – Évaluer les besoins en formation multimédia en vue de créer une structure de formation multimédia et audiovisuel à vocation d’expression et de témoignage pour les jeunes palestiniens.

L’Égypte vient de fermer le 5 février sa frontière et donc tout accès à la bande de Gaza par Rafah est bloqué. Néanmoins la mission partira quand même. En effet la situation internationale est mouvante et nous voulons être sur place pour saisir toute possibilité de passage.


La 2e partie de la mission était sous la responsabilité du Docteur Marie-Claude Lénès et du Docteur Mouhannad Sadate. José Moragues, psychologue, étant coordinateur de la 147ème mission CCIPPP dans sa globalité.

Nous avons eu des contacts au Caire avec des palestiniens et des médecins de la santé mentale qui nous ont clairement exprimé leurs attentes.

Le samedi 14 février : Rencontre avec les responsables du Centre Nadim  – Aïda Seif El Dawla (GCMPH)

Le centre Nadim est un centre qui s’occupe de la santé mentale et du psychotrauma qui a été fondé par le docteur Saraj et se développe avec une nouvelle génération de militants.

Le centre de la santé mentale de Gaza a été détruit à plus de 60% mais le travail continue. Des programmes spéciaux ont ainsi été mis en place :

⁃ thérapies de groupe et individuelles

⁃ travail dans les écoles (y compris maternelles) avec les familles et les professeurs

⁃ travail dans les communautés avec des espaces de jeux où le jeu est utilisé comme thérapie

Pour des raisons de surcharge de travail ils ont fait appel à 50 volontaires lesquels ont besoin de formations et d’aide. Ces derniers ont besoin de supervision psychologique puisqu’ils sont eux même en état de trauma.

Par ailleurs il y a des besoin en médicaments (anti psychotiques). Yasser nous donnera plus de précisions quand aux attentes des acteurs soignants et non soignants sur place.

Concernant le traitement des blessés palestiniens (environ 200) présents dans les hôpitaux égyptiens, le personnel du centre n’a pas accès facilement aux hôpitaux civils et pas du tout aux hôpitaux militaires. Le centre des droits de l’homme avec Raji Sourani soutient le projet et s’occupe de la coordination entre l’Égypte et Gaza.

Suite à la dernière réunion d’Istanbul réunissant des intervenants internationaux en santé mentale le projet de constitution dun groupe international de spécialistes du psychotrauma a été élaboré.

Un appel a été lancé pour constituer celui ci, il nous est demandé de le relayer en France et à travers nos réseaux. Le docteur Marie-Claude Lénès-Nebout de la mission propose d’y participer.

Le centre insiste sur l’importance de ce projet.

Au mois de Mai un congrès international de psychiatrie se tiendra à Florence dans lequel les intervenants internationaux en santé mentale espèrent intégrer un atelier sur le psychotrauma en particulier sur la situation de Gaza. Ils espèrent ainsi rassembler le plus de spécialistes autour de cet appel.

Ils projettent au travers de ce travail de récolter assez d’éléments qui viendront étayer l’accusation de crimes de guerre et crimes contre l’humanité. Ce travail touchera donc à la fois à la question médicale et à celle des droits de l’homme.

Puis, nous sommes tous allés à Rafah GAZA, à la frontière fermée, dans la ferme intention de passer le plus rapidement possible. Mais du 12 au 24 février 2009, la frontière est restée totalement fermée à tout intervenant extérieur. Nous avons pu cependant échanger avec des blessés palestiniens qui rentraient en ambulance après avoir été soignés au Caire. lien site

Nous avons pu également rencontrer une équipe de médecins et chirurgiens marocains qui sortaient de Gaza après un séjour éprouvant. Ils nous ont parlé des conditions de travail et de la nécessité de prévoir une aide psychologique pour la population gravement traumatisée.

L’équipe des médecins et chirurgiens marocains

Médecins marocains

Mohammed, un étudiant palestinien en dernière année de sociologie au Caire, et qui a le projet de travailler ensuite à l’université El Aksa de Gaza, accompagnait l’équipe médico-psychologique de la mission pour les contacts. Malgré certains contacts secrets avec des palestiniens de Gaza, l’entrée par un tunnel dans la bande de Gaza n’a pas été possible.

    

Tunnels à Gaza

Devant l’impossibilité d’entrer à Gaza, le Dr Marie Claude Lénès et le Dr Sadate se sont détachés de la CCIPPP pour revenir au Caire et y rencontrer d’autres palestiniens et des médecins égyptiens qui s’occupent au Caire des blessés de Gaza (hôpital Nasser au Caire) afin de préciser les demandes d’aide médicale et psychologique. Ceci a abouti à la décision de créer une structure pour le long terme avec dans un premier temps deux projets de formation :

La prise en charge du psychotrauma par le Dr Marie-Claude Lénès

La formation à l’endoscopie, à l’échographie et au diagnostic anté-natal par le Dr Sadate.

C’est là qu’est né le projet de l’association FMCSF : Formation Médicale Continue Sans Frontière, pour répondre non seulement à la demande précise des palestiniens mais aussi à toute demande émergeant d’autres situations de crise d’ordre humanitaire dans le monde.

Cette association se veut internationale et va développer des objectifs de solidarité et de réciprocité pour éviter d’entrer dans l’assistanat.

Dr Mouhannad Sadate, Dr Marie Claude Lénès, Mohammed à El Arish