Madagascar

A l’initiative de notre amie le docteur Alice Ranorojaona-Pélerin nous avons étés invités par le Ministère de la Culture de Madagascar pour présenter le psychotrauma lors d’une conférence organisée (logistique, invitations, médias) le 28 décembre 2012 à la Bibliothèque Nationale, à Antananarivo.

A la suite de cette conférence, nous avons réalisé une formation sur le Psycho-Trauma du 3 au 7 juin 2013.

La Réunion

En 2001, à l’initiative de la DRASS (Direction Régionale des Affaires Sanitaires et Sociales) et grâce au financement de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), le premier «DIPLÔME UNIVERSITAIRE DE VICTIMOLOGIE» de l’île de la Réunion, rattaché à l’Université de Montpellier 1 est créé pour répondre au besoin de formation des personnels de la CUMP (Cellule d’Urgence Médico-psychologique). Le Professeur Eric Baccino, chef de service de la Médecine Légale à Montpellier en a été le responsable universitaire. J’ai élaboré le contenu pédagogique de ce diplôme et assuré en partenariat avec le Pr Lebigot les enseignements des différents modules, sauf celui de droit et de médecine légale.

Ce diplôme a eu lieu en 2001/2002 et 2002/2003, le temps de former les personnels concernés.

En juin 2003, à la demande de l’AFCOH (Association de Formation Professionnelle Continue des Hospitaliers), j’ai animé un stage d’une semaine de FORMATION A LA PSYCHO-TRAUMATOLOGIE, au CMP de Saint Joseph, pour les personnels hospitaliers du SECTEUR SUD REUNION.

En 2004/2005, à la demande du doyen Michel Latchoumanin, de l’Université de la Réunion, j’ai été chargée de mettre en place le «DIPLÔME UNIVERSITAIRE DE VICTIMOLOGIE» émanant de la seule Université de La Réunion. Ce diplôme répond à une demande élargie de formation des divers professionnels concernés par l’aide aux victimes. Actuellement, il est un lieu d’échange des expériences des intervenants extérieurs et des intervenants locaux.

En juin 2007, toujours à la demande du doyen Michel Latchoumanin, je réalise deux conférences, à Saint Denis et au Tampon : «ENTENDRE LA SOUFFRANCE DE L’ENFANT VICTIME», destinées à informer les professionnels sur les traumas des enfants et sur les méthodes de prise en charge.

En décembre 2007, à la demande de l’AFCOH, j’organise une semaine formation : «VIOLENCE ET PSYCHOTRAUMA CHEZ L’ENFANT» pour le personnel de la pédopsychiatrie de l’hôpital de Saint Louis

Depuis 2001, la formation à La Réunion de nombreux personnels a débouché sur une dynamique locale très efficiente, gérée par ces personnels formés : Frédéric MAUVISSEAU, Psychiatre et Chantal KREDER, psychologue clinicienne : création de «centres de soin du psychotrauma», mise en place de séminaires de formation pour d’autres personnels, congrès, conférences, interventions sur le terrain…

De nouvelles demandes nous sont parvenues et nous ont permis, notamment, de faire une conférence puis une semaine de formation à Madagascar.

Marie-Claude LÉNÈS – 2011

USA

Du 3 au 6 octobre 2011, à l’occasion du dixième anniversaire des attentats du 11 septembre, nous avons participé à cette session d’étude.

L’organisation du séjour nous a permis d’avoir des rencontres, des conférences et des échanges très riches et instructifs avec :


High Intensity Drug Trafficking Area

Les services de coordination des différentes polices de New York et du New Jersey : NYPD, FBI, Police Fédérale, ont mis en place ce service après le 9/11. Il s’occupe principalement du terrorisme et du trafic de drogue. Les actions sont très diversifiées : protection des frontières, des ports, des gens et du commerce, immigration, pédopornographie, blanchiment d’argent… partenariat avec les banques avec le Hight Intensity Financial Crime Area. 10500 agents sur le territoire US, 71 bureaux à l’étranger

Le Secrétaire Général de la FISFP avec le Dr LENES

Pendant la conférence


The Leary Firefighters Foundation of FDNY

(Fire Department of New York)

Le centre de formation des pompiers de New York. Avec beaucoup d’hommages aux victimes du 9/11.
Nous avons pu voir le programme d’entrainement et de formation des pompiers dans les locaux spécialement conçus.

Visite du musée

Devant le mausolée des 343 pompiers morts le 11/9/2001

Dans le bâtiment de simulation des fumées

Intervention dans le métro

Scène de guerre à NYC

Photos souvenir


Le Bellevue Hospital Center

Entrée de l’hôpital

Conférence sur la gestion des urgences

Les conférenciers et les organisateurs

Le personnel du Bellevue Hospital nous a fait partager les études faites depuis 2001. Nous avons échangé sur le psychotrauma spécifique lié aux attentats du 11 septembre 2001, sur les conséquences observées et suivies depuis 10 ans, tant sur le plan psychologique que sur le plan somatique. Cette présentation a inclus également les études concernant les troubles respiratoires qui touchent notamment ceux qui ont travaillé sur Ground Zéro pour déblayer les tonnes de débris…


La Cour Pénale du Bronx

Madame Maria RIBERO, chef du Parquet des mineurs,
Madame SANTANA, responsable au Parquet des violences domestiques,
Madame BASSEN, responsable au Parquet de tous les crimes confondus,
Monsieur Ch. KEEL COLLIN, dans le même département, psychothérapeute,

Les échanges ont étés intéressants avec les intervenants :
Marie-Claude LENES a constaté que, comme elle le préconise au niveau de l’écoute des enfants agressés, les américains procèdent également par plusieurs rencontres avec l’enfant plutôt que filmer une seule entrevue.

Échange de point de vue avec Madame Maria RIBERO, chef du Parquet des Mineurs, à propos de la prévention de la violence actée à l’adolescence.


University of New Haven

The Henry C. LEE

Institute of Forensic Science

Programme chargé à l’Université de New Haven :
10 h 15 : Accueil par le Dr Mario T. Gaboury
10 h 30 : Opening Remarks par le Dr Henry C. Lee
11 h 00 : “Overview of Emergency Management in U.S. Federal, State, County and Local par Wayne Sandford, M.A.
11 h 45 : “Historical Perspective on Terrorism” par Michael Clark M.A.
12 h 15 : “Empiricism in Police Operations in a Post 9/11 Environment » par John Decarlo, PhD.
14 h 15 : “Cyber Terrorism” par William Tafoya, PhD.
14 h 45 : “Supporting Intelligence-Led Decision Making Through Information Fusion” par Dan Mabrey, PhD.
15 h 45 : “Post 9/11 National Security Policies” par James Matschulat, M.B.A.
16 h 15 : “United States Response to Terrorism and the Law” par Donna Morris.

Dr Henry C. LEE Chief Emeritus at the University of New Haven

John DECARLO Assistant Professor

William TAFOYA Professor,- Director of research Coordinator for the Information Protection & Security Program

Dan MABREYJames MATSCHULAT – Associate Professor in the Criminal Justice DepartmentDonna MORRIS Director of the Legal Studies ProgramLe groupe pose avec le Dr Henry C. LEE


The Homeland Security Investigations Security

Directeur : James HAS
Ce service coopère désormais avec tous les services chargés de la protection du territoire depuis que le 11 septembre à mis en lumière les failles du système.
Ses tâches sont très étendues en matière de :
– immigration
– protection des frontières, des personnes et du commerce (CCI)
– pédopornographie
– blanchiment d’argent – Responsable de l’Eldorado Task Force : Marc LORENTI
– trafic de drogue
– sécurité nationale – avec la coordination des JTTF (ministère de la justice et FBI)
Un important travail se fait dans les ports qui sont un point d’entrée particulièrement surveillé
C’est la seconde agence fédérale et la première en termes d’investigations.
Il y a 22 agences sur le territoire US qui emploient 10 500 personnes, 71 bureaux à l’étranger.Il faut montrer patte blancheHommageAvec Didier et David CHAN, Group Supervisor (Trafic de drogue)


Nous avons également visité le musée de NYPD (New York Police Department), Ground Zero et la caserne de pompiers n° 1.Police Indian Motorcycle, 1948Freedom TowerMémorial de la caserne N°1

Égypte / Gaza

MISSION MÉDICO-PSYCHOLOGIQUE ET DE SOLIDARITÉ A GAZA

Le Caire – février 2009 – Mission au Caire à la demande de la CCIPPP 34, avec l’aval du Ministère Français des Affaires Étrangères pour évaluer quelle aide apporter à la population civile de Gaza.

Communiqué :

Cette mission est composée en majorité de montpelliéraines et montpelliérains et de nos voisins nîmois, membres de PSM, CMF, PARASOL et CCIPPP. Elle est très représentative des nouvelles couches et courants de la population française, des jeunes, qui se sont levés pour s’opposer à l’attaque israélienne contre la bande de Gaza et dont l’engagement est profond et réfléchi. Elle est également composée de médecins et psychologues cliniciens spécialisés dans le psychotraumatisme, ainsi que de spécialistes vidéo et multimédia.

La 147è mission du CCIPPP a un triple objectif :

1 – Témoigner notre solidarité face à l’agression barbare dont la population de la bande de Gaza est victime. S’informer : enquêter, questionner, comprendre, filmer, photographier en vue de témoigner au retour de ce que nous aurons vu, entendu, compris.

2 – Évaluer à partir des rencontres avec les spécialistes palestiniens les éventuels besoins et attentes en matière médicale et surtout psychologique (traitement du psychotraumatisme enfants et adultes), afin de concevoir une éventuelle intervention sous responsabilité palestinienne de spécialistes français médecins, psychiatres et psychologues cliniciens.

3 – Évaluer les besoins en formation multimédia en vue de créer une structure de formation multimédia et audiovisuel à vocation d’expression et de témoignage pour les jeunes palestiniens.

L’Égypte vient de fermer le 5 février sa frontière et donc tout accès à la bande de Gaza par Rafah est bloqué. Néanmoins la mission partira quand même. En effet la situation internationale est mouvante et nous voulons être sur place pour saisir toute possibilité de passage.


La 2e partie de la mission était sous la responsabilité du Docteur Marie-Claude Lénès et du Docteur Mouhannad Sadate. José Moragues, psychologue, étant coordinateur de la 147ème mission CCIPPP dans sa globalité.

Nous avons eu des contacts au Caire avec des palestiniens et des médecins de la santé mentale qui nous ont clairement exprimé leurs attentes.

Le samedi 14 février : Rencontre avec les responsables du Centre Nadim  – Aïda Seif El Dawla (GCMPH)

Le centre Nadim est un centre qui s’occupe de la santé mentale et du psychotrauma qui a été fondé par le docteur Saraj et se développe avec une nouvelle génération de militants.

Le centre de la santé mentale de Gaza a été détruit à plus de 60% mais le travail continue. Des programmes spéciaux ont ainsi été mis en place :

⁃ thérapies de groupe et individuelles

⁃ travail dans les écoles (y compris maternelles) avec les familles et les professeurs

⁃ travail dans les communautés avec des espaces de jeux où le jeu est utilisé comme thérapie

Pour des raisons de surcharge de travail ils ont fait appel à 50 volontaires lesquels ont besoin de formations et d’aide. Ces derniers ont besoin de supervision psychologique puisqu’ils sont eux même en état de trauma.

Par ailleurs il y a des besoin en médicaments (anti psychotiques). Yasser nous donnera plus de précisions quand aux attentes des acteurs soignants et non soignants sur place.

Concernant le traitement des blessés palestiniens (environ 200) présents dans les hôpitaux égyptiens, le personnel du centre n’a pas accès facilement aux hôpitaux civils et pas du tout aux hôpitaux militaires. Le centre des droits de l’homme avec Raji Sourani soutient le projet et s’occupe de la coordination entre l’Égypte et Gaza.

Suite à la dernière réunion d’Istanbul réunissant des intervenants internationaux en santé mentale le projet de constitution dun groupe international de spécialistes du psychotrauma a été élaboré.

Un appel a été lancé pour constituer celui ci, il nous est demandé de le relayer en France et à travers nos réseaux. Le docteur Marie-Claude Lénès-Nebout de la mission propose d’y participer.

Le centre insiste sur l’importance de ce projet.

Au mois de Mai un congrès international de psychiatrie se tiendra à Florence dans lequel les intervenants internationaux en santé mentale espèrent intégrer un atelier sur le psychotrauma en particulier sur la situation de Gaza. Ils espèrent ainsi rassembler le plus de spécialistes autour de cet appel.

Ils projettent au travers de ce travail de récolter assez d’éléments qui viendront étayer l’accusation de crimes de guerre et crimes contre l’humanité. Ce travail touchera donc à la fois à la question médicale et à celle des droits de l’homme.

Puis, nous sommes tous allés à Rafah GAZA, à la frontière fermée, dans la ferme intention de passer le plus rapidement possible. Mais du 12 au 24 février 2009, la frontière est restée totalement fermée à tout intervenant extérieur. Nous avons pu cependant échanger avec des blessés palestiniens qui rentraient en ambulance après avoir été soignés au Caire. lien site

Nous avons pu également rencontrer une équipe de médecins et chirurgiens marocains qui sortaient de Gaza après un séjour éprouvant. Ils nous ont parlé des conditions de travail et de la nécessité de prévoir une aide psychologique pour la population gravement traumatisée.

L’équipe des médecins et chirurgiens marocains

Médecins marocains

Mohammed, un étudiant palestinien en dernière année de sociologie au Caire, et qui a le projet de travailler ensuite à l’université El Aksa de Gaza, accompagnait l’équipe médico-psychologique de la mission pour les contacts. Malgré certains contacts secrets avec des palestiniens de Gaza, l’entrée par un tunnel dans la bande de Gaza n’a pas été possible.

    

Tunnels à Gaza

Devant l’impossibilité d’entrer à Gaza, le Dr Marie Claude Lénès et le Dr Sadate se sont détachés de la CCIPPP pour revenir au Caire et y rencontrer d’autres palestiniens et des médecins égyptiens qui s’occupent au Caire des blessés de Gaza (hôpital Nasser au Caire) afin de préciser les demandes d’aide médicale et psychologique. Ceci a abouti à la décision de créer une structure pour le long terme avec dans un premier temps deux projets de formation :

La prise en charge du psychotrauma par le Dr Marie-Claude Lénès

La formation à l’endoscopie, à l’échographie et au diagnostic anté-natal par le Dr Sadate.

C’est là qu’est né le projet de l’association FMCSF : Formation Médicale Continue Sans Frontière, pour répondre non seulement à la demande précise des palestiniens mais aussi à toute demande émergeant d’autres situations de crise d’ordre humanitaire dans le monde.

Cette association se veut internationale et va développer des objectifs de solidarité et de réciprocité pour éviter d’entrer dans l’assistanat.

Dr Mouhannad Sadate, Dr Marie Claude Lénès, Mohammed à El Arish

Canada

En Août 2000, sous la présidence de Claire CHAMBERLAND, Marie-Claude LENES a été invitée à présenter ses travaux au Xe Symposium International de Victimologie, à Montréal

Le Colloque «Les enfants exposés aux violences conjugales» qui a eu lieu le 3 novembre 2009, à Carpentras sous l’égide de RHESO, Ressource Hébergement Solidarité, a été l’occasion de renouer des liens. Claire Chamberland, Professeur de psychologie, Ecole de service social de l’Université de Montréal et titulaire d’une chaire senior de recherche du Canada sur la victimisation des enfants s’est intéressée à notre association FMCSF dès qu’elle a été informée de sa création.

En avril 2011, à l’occasion du Congrès : «Identifier les besoins de l’enfant en danger et de sa famille» organisé à Paris par l’ONED et le CEDIAS, nous avons finalisé une coopération active au cours d’une rencontre entre Claire Chamberland, Carl Lacharité, Professeur de psychologie et Directeur du Centre d’études interdisciplinaires sur le développement de l’enfant et la famille, Université du Québec à Trois-Rivières, Jean Boivin, directeur de FMCSF, et moi-même.

Carl Lacharité et Claire Chamberland ont accepté d’être coordinateurs de FMCSF pour l’Amérique du Nord.

Marie-Claude Lénès

 

Algérie

En 2003, le docteur Marie-Claude Lénès est intervenue sur les lieux du séisme de Boumerdès en tant que soignante au sein d’une cellule d’urgence. SEISME DE BOUMERDES

En 2014, c’est pour transmettre son savoir qu’elle est sollicité, confirmant ainsi la raison de l’existence de l’association :
Le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, l’Université de TLEMCEN, Algérie, et la Faculté, des Sciences Humaines et Sociales, Département des Sciences Sociales, organisent un Colloque International.

« La résilience à l’aune du problème de concept et le psycho-trauma »

Nous avons répondu favorablement à la demande du Ministère et nous nous réjouissions de nouer de nouveaux liens. Malheureusement, entre temps, le guide de montagne Hervé Gourdel a été assassiné le 23 septembre 2014 en Kabylie. L’un des principaux intervenants programmé s’est alors désisté et le congrès a été annulé.

Nicaragua

La coopération avec le Nicaragua a débuté par une rencontre, en février 2009, à Montpellier avec le Docteur Zacarías Duarte Castellón, Directeur Général de l’Institut de Médecine Légale du Nicaragua, qui était venu assister aux cours du Diplôme Inter-Universitaire de Victimologie.

Intéressé par le module de psychotraumatologie que j’animais alors, il m’a proposé de participer au «Primer Congreso Nacional y Coloquio Internacional de Medicina Legal y Ciensas Forenses», à Managua, en décembre 2009. « CONGRES DE MANAGUA ».

Pendant cette période, le Pr Baccino, Chef du Service de Médecine Légale de Montpellier et moi-même avons assuré une formation de 5 jours en «Psychotraumatologie et Maltraitance Physique en Violence Sexuelle et Intrafamiliale» pour les médecins légistes et les psychologues de l’Institut de Médecine Légale de Managua. « FORMATION EN PSYCHOTRAUMATOLOGIE ».

Pour répondre de façon plus ample au besoin de formation en psychotraumalogie pour les médecins, psychiatres, légistes et pour les psychologues de l’Institut de Médecine Légale, le Dr Duarte a décidé de créer le «Primer Postgrado Supérior en Psicotraumatologia Forense». Sa détermination et son énergie ont permis la réalisation de ce diplôme en 2010, avec l’aide de plusieurs instances : l’Université Catholique UNICA de Managua, la Cour Suprême de Justice, l’Institut de Médecine Légale, l’Ambassade de France au Nicaragua, l’Agence Espagnole de Coopération Internationale pour le Développement (AECID). En collaboration avec le Dr Duarte, j’ai élaboré le contenu pédagogique de ce diplôme. « PROGRAMME DU DIPLÔME SUPÉRIEUR DE 3e CYCLE EN PSYCHOTRAUMATOLOGIE LÉGALE« 

Inauguré le 17 août 2010, il s’est déroulé jusqu’en décembre 2010 à L’Université UNICA de Managua pour former une quarantaine d’experts. « D.U DE PSYCHOTRAUMATOLOGIE LÉGALE – INAUGURATION »

Il a comporté 7 modules d’une semaine : 5 modules de psychotraumatologie dont j’ai assuré l’enseignement en août et octobre/novembre 2010, un module de droit et un module de médecine légale. « D.U DE PSYCHOTRAUMATOLOGIE LÉGALE – PHOTOS DES COURS »

Pendant mon séjour j’ai réalisé une conférence au Ministère de la Justice du Nicaragua et une conférence auprès des magistrats de la Cour Suprême. Avec le Dr Duarte nous allons essayer de répondre à la demande de formation des juristes. De plus, il s’avère nécessaire de former d’autres experts parmi les personnels qui ont un contact professionnel avec les victimes.

La cérémonie de clôture du «Primer Postgrado Superior en Psicotraumatologia Forense», incluant le bilan de la formation a eu lieu à Managua en décembre. « CÉRÉMONIE DE CLÔTURE DU DIPLÔME »

Une coopération avec le Nicaragua s’est donc mise en place, le temps de former suffisamment d’experts et d’assurer une supervision. Nous avons été invité à participer au congrès de Médecine Légale et Sciences Forensiques qui a eu lieu à Managua en décembre 2011. CONGRES DE MANAGUA 2011

Nous souhaitons que la coopération établie avec le Nicaragua puisse continuer avec l’aide de notre association Psycho-Trauma Sans Frontière. Le Dr Zacarías Duarte Castellón, Vice-Président de notre association a accepté d’en être le Coordinateur pour l’Amérique Latine.

Marie Claude Lénès – janvier 2012

Voici les liens des compte-rendus de toutes nos interventions au Nicaragua…

Albanie Kosovo

Dès 1993, en France, j’avais été amenée à organiser des dispositifs de soins psychiques pour des populations confrontées à la guerre : accueil de réfugiés en masse, militaires au retour de la guerre du Golfe, de Bosnie (1994) de Mitrovica…

Cette expérience clinique a constitué le socle de réflexion et de recherche sur la souffrance des populations civiles confrontées à la guerre, voire au génocide. Cf. «SYNDROME DE SARAJEVO».

En 1999 et 2000, quatre missions effectuées auprès des populations victimes de la guerre au Kosovo ont confronté ma recherche clinique préalable à la réalité du terrain. Cette confrontation est à l’origine de la conception psycho-sensorielle du trauma et de sa prise en charge. Les formations que je propose aujourd’hui sont fondées sur ces expériences déterminantes.

Les missions réalisées en Albanie et au Kosovo à la demande du Ministère des Affaires Étrangères ou de Médecins du Monde étaient de deux types : d’une part des actions concrètes sur le terrain, limitées dans le temps, ciblées sur les soins, et chaque fois que possible, en coordination avec les acteurs de la prise en charge psycho sociale ; d’autre part, des missions d’évaluation des besoins et des missions de formation et de supervision des professionnels locaux.

En mai 1999, mission à Tirana, en Albanie, dans un camp de réfugiés, pour le Ministère des Affaires Étrangères, via la Cellule Nationale d’Urgence Médico-Psychologique, avec l’appui logistique du Secours Populaire :

Repérage du psychotrauma chez les enfants.

Mise en place d’une méthode de diagnostic et de prise en charge. Cf. l’article de presse de La Montagne « MISSION A TIRANA ».

En juillet 1999, mission à Elbassan et à Tirana, en Albanie à la demande du Ministère des Affaires Étrangères, avec l’appui logistique du Comité d’Aide Médicale.

Mission d’évaluation et de formation. Cf : «MISSION A EL BASSAN ET TIRANA».

En décembre 1999, mission à Pristina, au Kosovo, à la demande de Médecins du Monde Séminaire de formation à la psychopathologie traumatique destiné aux   personnels soignants kosovars. Cf: «MISSION A PRISTINA»

En juillet 2000, mission à Glocovc, au Kosovo, à la demande de Médecins du Monde Colloque sur la santé mentale centré sur le devenir du trauma chez les enfants et sur la problématique du viol dans les conflits. Cf. «MISSION A GLOCOVC».

Marie-Claude LENES

2011 – Congrès de Managua

Du 12 au 14 octobre 2011 – Participation active au

2e Congreso Nacional y Coloquio Internacional de Medicina Legal y Ciencias Forenses cuyo tema central es la Violencia Sexual Managua, Nicaragua,

Le docteur Marie-Claude LÉNÈS a présenté 5 contributions lors des 3 journées du congrès organisé par le Professeur DUARTE CASTELON.

EXPOSITORES DEL PRECONGRESO A REALIZARSE EL 12 DE OCTUBRE DEL 2011.

  • Dr. Zacarias Duarte (Nicaragua)
  • Dr. Alberto Gonzalez (Nicaragua)
  • Dr. Abad Valladares (Nicaragua).
  • Dr. Neilh Hernandez (Nicaragua).
  • Dr. Luis Kvitko (Argentina).
  • Dr. Jesus Prada (Colombia).
  • Dra. Marie Claude Lénès (Francia).
EXPOSITORES DEL II CONGRESO A REALIZARSE LOS DIAS  13 Y 14  DE OCTUBRE DEL 2011.
  • Magistrada Alba Luz Ramos (Nicaragua).
  • Dr. Zacarias Duarte (Nicaragua).
  • Dr. Julio Espinoza (Nicaragua).
  • Dra.Candida Chavez (Nicaragua).
  • Dr. Nelson Garcia (Nicaragua).
  • Dr. Edgard Salinas (Nicaragua).
  • Dr. Nestor Membreño (Nicaragua).
  • Dra. Sara Mora (Nicaragua).
  • Dr. Guillermo Montenegro (Nicaragua).
  • Dra. Veronica Acevedo (Nicaragua).
  • Lic. Yader Hernandez (Nicaragua).
  • Dra. Martha Quezada (Nicaragua)
  • Dr. Jaime Alfonso Solis (Nicaragua)
  • Dra. Clarisa Ibarra (Nicaragua).
  • Dra. Angela Rosa Acevedo (Nicaragua).
  • Lic. Sergio Salazar (Nicaragua).
  • Lic. Clara Gutierrez (Nicaragua).
  • Ministerio Publico (Nicaragua).
  • Comisaria de la Mujer (Nicaragua)
  • Dra. Alicia Marlenne Basanta (Cuba).
  • Dr. Luis Kvitko (Argentina).
  • Dr. Jorge Albinez  (Perú).
  • Dr. Guido Berro Rovira (Uruguay).
  • Dr. Luis Jesus Prada (Colombia).
  • Dra. Ana Ines Ricaurte (Colombia).
  • Dr. Duarte Nuno Viera (Portugal).
  • Dra. Marie Claude Lénès (Francia).
  • Dra. Carmen Vasquez (USA).
  • Dra. Deana Buril (USA).
  • Dra. Miriam Elizondo (USA).
  • Dra. Liliana Pizana (USA).
  • Lic. Shelley Botello (USA).
  • Rape Crisis Center (USA).
  • Dr. Alfredo Rodriguez (Mexico)
  • Dr. Alfredo A. Romero (El Salvador).
  • Lic. Luis A Turcios (El Salvador).
  • Msc. Verny Zuñiga Cabalceta (Costa Rica).
  • Dr. David Ramirez (Costa Rica).
  • Terre des hommes

Le 12 octobre 2011, Hôtel Crowne Plaza, avec le Dr Duarte nous visitons les posters exposés pour le congrès.

Ces posters traduisent parfaitement la préoccupation qui nous anime et mettent en évidence les thèmes sur lesquels nous travaillons généralement en psychotraumatologie et en particulier dans ce congrès.
Un travail de préparation et nos échanges dans les mois précédant le congrès nous ont permis de cibler 5 thèmes de communications. Ces thèmes ont été choisis en fonction des problèmes soulevés en général, et en particulier au Nicaragua, par la prise en compte des situations de victimisation.

Les communications choisies pour ce congrès traitent :
– des méthodes scientifiques pour le diagnostic et l’évaluation du trauma psychique

« Psicotraumatologia Forense »
« L’incrustation de l’image traumatique : valeur scientifique du dire des victimes »
– de la prévention de la victimisation secondaire:
« Agressions sexuelles, quel trauma psychique ? »
La conférence
– « Les enfants victimes de sévices répétés et l’expert »
et la conférence
– «La parole des femmes victimes de violence»
répondent aux propositions de ces deux posters

Sur cette photo/poster, les membres de l’Institut de Médecine Légale entourent le Dr Duarte.
Parmi ces personnels, une quarantaine ont été formés au cours du premier Postgrado Superior de Psicotraumatologia Forense, en 2010.
Le II Congreso International de Medicine Legal y Ciencias Forenses, en 2011, va être animé avec le concours de ces experts déjà formés. Certains seront animateurs de séances, d’autres feront des communications.

Dr Umberto Julio PULIDO CASTRO
Directeur de l’Enseignement et de la Qualité à l’Institut de Médecine Légale de Managua
Coorganisateur du Congrès


RÉALISATION ET COMPTE RENDU DES COMMUNICATIONS
II Congreso Internacional de Medicina Legal y Ciencias Forenses

Managua, Nicaragua 2011
Programa Pre Congreso
Miércoles 12 de Octubre

Hora

Salón Maderas

Psícotromatologia Forense

09:00 – 10:30 am

Dr. Jesús Prada/Colombia

Técnicas de Entrevista Forense en el abuso Sexual y Maltrato Infantil

10:30 – 11 00 am

RECESO

11:00 – 12: 30.m

Dr. Jesús Prada/Colombia

Técnicas de Entrevista Forense en el abuso Sexual y Maltrato Infantil

12:00 – 02: 00 pm

ALMUERZO

02:00 – 03: 30 pm

Dr. Marie Claude LENNES/ Francia

Psícotromatologia Forense

03:30 – 03:45 pm

RECESO

03:45 – 05:00pm

Dr. Marie Claude LENNES/ Francia

Psícotromatologia Forense

Le 12 octobre 2011 – Première conférence

« Psícotromatologia Forense »

Conférence de 3 heures, destinée aux juristes, selon la demande du Dr Duarte.

L’enjeu était de taille : présenter, à un public censé ne pas avoir une formation médicale ou spécialisée, une vision claire des avancées en matière de traumatisme psychique.

Intérêt de cette conférence:

En décembre 2009, une première semaine de formation destinée aux personnels de l’Institut de Médecine Légale (médecins, médecins légistes, psychiatres, psychologues) avait suscité un tel intérêt qu’elle avait abouti à la création en 2010 du 1er Postgrado Superior de Psícotromatologia Forense.

Une quarantaine d’experts ont donc été formés en 2010 au diagnostic, et à l’évaluation du trauma psychique. Depuis, ces mêmes experts ont rendu des expertises qui ont intrigué puis intéressé les juristes et les procureurs selon les témoignages qui m’ont été rapportés. C’est à partir de ce constat et à partir de la demande exprimée par les juristes dans leur ensemble que la conférence du pré- congrès, traitant pendant 3 heures de la psycho traumatologie, a été organisée.

Salón Maderas, 12 octobre, 14 heures

Ouverture de la conférence par le Dr Benito Rafael Lindo, modérateur

Le Dr Benito Rafael Lindo, médecin légiste de Leon est un des experts formés en 2010 par le Postgrado Superior de Psicotraumatologia Forense.

A l’instar du Dr Benito Rafael Lindo, plusieurs experts formés en 2010, seront animateurs de séances au cours de ce Congrès. Le premier Postgrado Superior de Psicotraumatologia Forense a mis en place une dynamique qui se perpétue et crée du lien entre les acteurs de la Médecine Légale du Nicaragua.

Mais pas seulement : le Dr Benito Rafael Lindo nous a fait part du vif intérêt de la Cour lors de la présentation d’une de ses expertises mettant en évidence le trauma psychique avec une explication claire des mécanismes psychopathologiques.

Début de la conférence avec le concours de l’interprète Carole Urlacher que je remercie pour ses qualités de traductrice et pour toute la bonne volonté dont elle a fait part.

Puis la conférence s’est continuée en partenariat direct avec le Dr Duarte qui, grâce à sa profession et grâce à nos échanges antérieurs, est très à l’aise avec les concepts en psychotraumatologie.

A partir de cette conférence il sera le traducteur de toutes mes sessions au congrès.

Plus la conférence se déroulait et plus l’auditoire était intéressé et captivé…

Le Dr Benito Rafael LINDO a montré qu’il était non seulement en capacité d’intégrer des concepts très spécialisés mais surtout il a su faire partager et transmettre à son tour ces concepts.

RÉSULTAT IMMÉDIAT ET A LONG TERME :

Lors de cette conférence, l’auditoire a été important (au moins 200 personnes) et attentif (cf photos de la conférence)

A la suite de cette sensibilisation, les personnels décisionnaires de la Cour Suprême ont émis, auprès du Dr Duarte et de moi-même, le souhait de pouvoir bénéficier d’une formation complète pour tous les juristes, avocats, juges et procureurs du Nicaragua. Cette demande a été confirmée par le Dr Duarte dans le mail reçu le 16 novembre 2011 :

«…La semaine prochaine je vais proposer aux organisme de coopération internationale le financement pour faire le cours du Psychotraumatologie pour les fonctionnaires judiciaires du Nicaragua, dont nous avons parlé le dernier jour à Managua et qui aura une durée de deux semaines vers février 2012….»

Ouverture possible sur l’Argentine : ce défenseur du droit des enfants, très intéressé par la première conférence, puis par les suivantes, doit prendre contact avec nous ( FMCSF).


CÉRÉMONIE D’INAUGURATION

12 octobre 2011

Pendant l’hymne national

Dr Umberto PULIDO CASTRO – Director de Docencia y Calidada Intituto de Medicina Legal

– Dr Zacarias DUARTE CASTELON – Director General Instituto de Medecine Legal

Sr Don Leon de la TORRE KRAIS – Ambajador de Espana

Dra Yadira CENTENO – Magistrada Corte Suprema de Justicia

Dra Alba LUZ RAMOS – Magistrada Presidenta Corte Suprema de Justicia

Dr Marvin AGUILAR – Magistradi Vice-Presidente Corte Suprema de Justicia

Sr Antoine JOLY – Ambajador de Francia

Dr Julio ESPINOZA CASTRO – Subdirector General Institute de Medicina Legal

Ce poster du congrès résume toute l’éthique de notre travail clinique et de notre travail de recherche.

L’allocution de son Excellence l’Ambassadeur de France, Monsieur Antoine Joly, allocution centrée sur «Science et Conscience » a été très appréciée par les invités de cette inauguration.

Nous le remercions pour nous avoir accordé du temps et manifesté de l’intérêt pour notre travail.


13 octobre 2011

EMISSION DE RADIO 

En marge du congrès et de façon impromptue, le Dr Zacarias Duarte me demande de réaliser une émission de radio le 13 octobre de 8 heures à 9 heures.

L’émission, en direct, est animée par Girardo RODRIGUEZ, magistrat de la Cour d’Appel, qui réalise l’interwiew et me questionne à partir des messages envoyés par les auditeurs. Le Dr Duarte y participe et assure la traduction.

Le thème est celui de la violence en général. Elle est abordée ici dans ses différents registres : psychologique, sociétal, ethnique, culturel… Nous parlons des victimes de la violence mais aussi des acteurs de cette violence. Le questionnement porte souvent sur un comparatif entre ce qui se fait en France et ce qui se fait au Nicaragua.
Au cours de l’émission l’accent est mis sur un domaine qui me tient à coeur, celui de la prévention du développement de la violence chez les enfants et chez adolescents.

Nous avons évoqué les diverses méthodes utilisées dans différents pays. L’échange effectué, à ce propos, avec Madame RIBERO, chef du parquet des mineurs près la Cour Suprême du Comté de New York, a été intégré dans cette émission. Ceci souligne, si le besoin en était, l’importance d’une culture internationale dans ce domaine.

 

Échange de points de vue avec Madame RIBERO, New-York, le 4 octobre 2011

Résultats directs de cette émission radio à la PRIMESTERA

Plusieurs appels téléphoniques émanant d’associations nicaraguayennes, survenus à la suite de l’émission, et souhaitant notre aide pourraient déboucher sur une coopération. Cette coopération pourrait être établie selon nos critères essentiels : participer à la formation d’experts capables ensuite d’être autonomes. Ces experts pourront gérer et transmettre les acquis de la formation en fonction de leur culture et des paramètres locaux.

Coup d’œil sur le programme des 13 et 14 octobre:

– non seulement les 4 interventions prévues pour le Dr Lénès sont programmées
– mais deux experts formés en 2010 présentent une communication dans la « veine » des enseignements du postgrado de psicotraumatologia
– le Dr Edgar Salinas, psychiatre : « Dano psiquico »
– le Dr Nelson Garcia, psychiatre : « El valor terapeutico de la entrevista forense en victimas de violencia intrafamiliar y sexual »

Cela correspond à la «philosophie» de nos formations FMCSF : former des experts qui, à leur tour vont faire part de leur expérience et ainsi alimenter dans leur pays, en l’occurrence au Nicaragua, un vivier d’experts et de cliniciens chercheurs. 

Jean Boivin, directeur de FMCSF et le Dr Edgar Salinas, psychiatre de l’Institut de Médecine Légale, expert en psychotraumatologie, après sa communication « Dano psiquico »


13 octobre 2011 – Deuxième conférence

« Les agressions sexuelles. Quel impact Psychique ? »

Nous avions choisi ce thème essentiel en matière d’agression sexuelle. Trop souvent, lorsqu’il n’y a pas de lésion physique décelable, la souffrance de la victime est méconnue. L’enjeu était donc d’exposer clairement et de démontrer l’existence et les mécanismes du traumatisme psychique dans toutes les formes d’agressions sexuelles.

Cette conférence était présentée par une psychologue de l’Institut de Médecine Légale, Maria Marta Zuniga, une des expertes en psychotraumatologie formée en 2010. 

Depuis novembre 2010, Maria Marta Zuniga m’avait contactée à plusieurs reprises par mail pour me demander mon avis sur des cas d’agression sexuelle chez des enfants. Nous avions eu des échanges fructueux qui, pour moi, mettent en évidence trois points :
– l’intérêt pour le travail spécialisé en psychotraumatologie suscité après le premier Postgrado Superior de Psicotraumatologia Forense
– l’excellent niveau des experts formés tant au niveau de la clinique que de la recherche
– la nécessité de pouvoir compléter la formation de base par un cycle d’approfondissement qui pourrait avoir aussi vocation à être une supervision.

Déroulement de la conférence : Dr Duarte, Dr Lénès, Maria Marta Zuniga, Caroline Urlacher

A la pause, avec quelques psychologues «anciennes élèves» du Postgrado qui ont manifesté leur plaisir de me revoir….


13 octobre 2011 – Troisième conférence

« La parole des femmes victimes de violence »

Le thème de cette conférence était essentiel lui aussi. En effet on oppose très souvent les dires de la présumée victime aux dires du présumé agresseur : c’est « parole contre parole…».
La révélation des sévices par la victime, surtout s’il s’agit d’une femme victime de sévices répétés par une personne de son entourage, va non seulement être objet de « doute raisonnable » mais va se dérouler très souvent dans une ambiance de « combat inégal ».

>Les raisons de ce combat inégal sont multiples et d’ordre sociologique, historique, culturel. Elles sont exposées dans cette conférence.

Aux phénomènes qui empêchent la victime d’être entendue s’en ajoute un autre qui constitue un écueil de taille pour les professionnels qui ont à travailler avec les victimes : l’incapacité pour la victime à exposer clairement ce qui lui est arrivé.
L’originalité de cette conférence réside dans l’analyse des mécanismes psychotraumatiques qui bloquent l’émergence de la parole chez les victimes et dans la proposition d’un abord différent dans la communication avec les victimes de violences interpersonnelles.

La conférence « La parole des femmes victimes de violence » a suscité un intérêt marqué chez cette psychiatre du Salvador qui travaille dans ce domaine.


14 octobre 2011 – Quatrième conférence

Séance plénière

« L’incrustation de l’image traumatique : valeur scientifique du dire des victimes »

Lors du choix des différentes interventions, le Dr Duarte avait jugé que ce thème était essentiel et avait décidé de lui réserver une séance plénière : « L’incrustation de l’image traumatique: valeur scientifique du dire des victimes», sera la première et la plus importante intervention du vendredi, dans la modalité de conférence magistrale, c’est à dire une intervention adressée à l’ensemble des participants, environ 400 ou plus ».

Dernière mise au point avant la séance plénière.

8 heures, les premiers participants s’installent…

Les diapos sont prêtes. Le public sera-t-il à la hauteur des attentes du Dr Duarte ?

Le Dr Duarte arrive et nous commençons la conférence….

La démonstration de l’incrustation de l’image traumatique se déroule et le propos scientifique, relativement abstrait, est explicité et «illustré» par des dessins réalisés par des enfants traumatisés. La présentation de ces «productions plus vraies que nature» rend la démonstration accessible à tous…

La grande salle s’est remplie d’un public très attentif….

Ce ne sont plus les 400 personnes attendues mais plus de 600 personnes qui vont assister, debout pour certaines, à cette conférence traitant d’un point méconnu dans la prise en compte des victimes et dans l’étude des phénomènes de victimisation : « la preuve de la valeur scientifique du dire des victimes».

Fin de la conférence. Le retour de la salle est excellent… la satisfaction se lit sur le visage de la conférencière et sur celui de l’organisateur du congrès…

Petite photo pour la remise du certificat de remerciement pour la conférence…

Tout de suite après cette conférence, nous sommes assaillis, le Dr Duarte et moi-même, par plusieurs personnes, soit présidentes d’associations, soit journalistes, qui désirent échanger et créer des liens.

Interview dans l’heure suivante avec la journaliste (radio sur le web) très intéressée par le congrès mais aussi par la victimologie et par l’association FMCSF.


14 octobre 2011 – Cinquième conférence

«L’enfant victime de sévices répétés et l’expert»

La problématique est de taille : les enfants victimes de sévices répétés ne parlent pas…ou parlent très tardivement et lorsqu’ils tentent de parler, souvent ils ne sont pas entendus ou bien leur parole est mise en doute…
Le public, en dépit de l’heure tardive de cette dernière conférence, est au rendez vous…

Mon travail de recherche clinique sur la souffrance des enfants victimes et sur les moyens «originaux» de décryptage de cette souffrance a beaucoup intéressé l’auditoire… les questions étaient trop nombreuses en fin de conférence.

L’exposé se fait en parfaite collaboration avec le Dr Duarte.

Dr Zacarias Duarte, Dr Marie Claude Lénès, Dr Benito Lindo….Fin de la dernière conférence…et «mission accomplie»

CONCLUSION

En 2009, à la demande du Dr Z Duarte et grâce à l’appui de l’Ambassade de France, une coopération s’est mise en place avec le Dr Lénès en matière de psychotraumatologie.
Cette coopération s’est renforcée en 2010 avec la création du Premier Postgrado Superior de Psicotraumatologia Forense. Une quarantaine d’experts ont été formés…
En 2011, le 2ème Congreso de Medicina Legal y Ciencias Forenses a montré l’intérêt que manifestait non seulement le Nicaragua mais aussi toute l’Amérique Centrale, voire l’Amérique Latine pour la psychotraumatologie c’est à dire pour la recherche et le travail clinique dans la prise en compte des phénomènes de violence et de leur impact chez les individus…La mission pour laquelle j’avais été sollicitée et pour laquelle j’ai été soutenue par l’Ambassade de France semble avoir atteint son objectif. 600 personnes étaient attendues à ce congrès, il y en eu plus de 1100 d’après les organisateurs.Et même au delà, après ce Congrès, la coopération pourrait se renforcer car nous avons reçu plusieurs demandes précises :
1 – Formation en psychotraumatologie, pendant deux semaines en février 2012, pour les juges, les « fiscales », les avocats, les juristes… Demande reçue de la Cour Suprême et relayée par le Dr Duarte.
2 – Création du deuxième Postgrado Superior de psychotraumatologie pour les psychiatres, les psychologues, les médecins légistes … du Nicaragua. Demande reçue directement de l’UNICA pendant le Congrès et confirmée par le Dr Duarte.
3 – Création d’un Diplôme Universitaire de Spécialité en Médecine Légale avec le concours du Pr Duarte Nuno Vieira du Portugal. Ce diplôme comporterait deux semaines de psychotraumatologie à assurer par nous. Demande du Dr Z Duarte.
4 – Module d’approfondissement au diagnostic et au traitement du psychotrauma pour les experts psychiatres et psychologues formés en 2010 et d’une durée d’environ deux semaines.
5 – Projet d’écrire tout le cours à traduire en espagnol pour la diffusion en Amérique Latine.


Tous ces projets ont bien sûr mon assentiment. Ils sont à inclure dans l’éthique qui nous anime depuis le début de la coopération avec le Nicaragua et qui est la base de notre association FMCSF.
Notre but est de transmettre et partager un savoir et un savoir-faire clinique qui résultent de plusieurs années d’expérience pour former des experts dans l’optique suivante :
«. … si apporter une aide ponctuelle n’est pas négligeable, il m’est apparu évident qu’il était plus important de former des experts locaux. Ces experts pourront ensuite assurer et la prise en charge des traumas et la formation de nouveaux personnels. L’ éthique et la «philosophie» de notre association, s’inscrivent dans la logique du proverbe chinois « Si un homme a faim, ne lui donne pas un poisson, apprend lui à pêcher.» Dr Lénès in FMCSF
Le Dr Zacarias Duarte est le vice président de cette association et le coordinateur pour l’Amérique Latine.


Ce Congrès a montré l’implication des experts formés en 2010. Non seulement ils ont été acteurs du Congrès en tant que conférenciers ou modérateurs, mais aussi ils ont montré comment, dans leur travail au quotidien avec les différents professionnels confrontés aux conséquences de la violence sur l’individu et sur la société, ils ont établi du lien, ouvert les débats….A terme cela devrait déboucher sur un travail pluridisciplinaire pour une meilleure compréhension des phénomènes et surtout pour une meilleure prévention de la violence et de ses conséquences.
Je remercie toutes les instances et particulièrement l’Ambassade de France, qui m’ont permis, depuis 2009, de créer une véritable coopération et d’initier une dynamique durable qui va continuer à se développer au Nicaragua grâce aux experts formés.


Montpellier, le 23 novembre 2011
Docteur Marie-Claude Lénès